Michel

Retraité de chez Orange

Bordeaux

69 ans

Charismatique
Travailleur
Leader

Déficience visuelle
Malvoyant

Biographie

Michel est atteint d’une DMLA sèche. Sa maladie a été diagnostiquée il y a 2 ans suite à une baisse anormale de son acuité visuelle, une perception déformée des images et une gêne en vision nocturne. Depuis ce jour, sa vie a changé.

Applications fréquemment utilisées

  • Orange Bank

  • LinkedIn

  • L'Équipe

Usages du numérique

Michel anime des ateliers numériques solidaires en tant que bénévole. Il utilise donc le numérique au quotidien : outils collaboratifs, internet, Suite Office…

L’activité sur écran commence sérieusement à le fatiguer. Il doit régulièrement faire des pauses.

Il délaisse de plus en plus souvent la souris au profit du clavier et il travaille dorénavant en inverse vidéo. Il a également installé une loupe d'écran et a téléchargé le lecteur d'écran NVDA.

Travailler sur son PC portable devient très compliqué.

Équipement

  • Ordinateur : PC portable avec un grand écran, ZoomText (loupe numérique) et NVDA (lecteur d’écran)
  • Téléphone mobile : Smartphone avec reconnaissance vocale et lecteur d’écran

Situations de handicap numérique

Zone cliquable invisible

Quand Thierry doit cliquer sur un lien ou une case à cocher minuscule, il peut avoir de la difficulté à repérer la zone à cliquer.

Message illisible

Dans un formulaire, si un message d'erreur est écrit petit et/ou s'il est peu contrasté avec le fond.

Nouvel onglet non annoncé

Si un lien s'ouvre dans un nouvel onglet en dehors de la zone de visualisation et sans avertissement, Thierry ne voit pas l'onglet.

Navigation inadaptée

Quand une application ou un site n’est pas entièrement pilotable depuis un clavier et nécessite une souris, Thierry peut avoir des difficultés à l’utiliser.

Frustrations au quotidien

  • Ne plus pouvoir lire des livres papier
  • Ne pas se rendre compte d’éventuelles imperfections sur lui, ses habits, son environnement
  • Devoir tout ranger et mémoriser pour tout retrouver
  • Ne plus pouvoir lire les numéros de tram, les panneaux d’affichage ou les paroles des chansons sur l’écran des karaokés